Saturday, July 10, 2010

sensation

Photobucket
Photobucket
Par les soirs bleus d'été, j'irai dans les sentiers,
picoté par les blés, fouler l'herbe menue:
Réveur, j'en sentirai la fraîcheur à mes pieds.
Je laisserai le vent baigner ma tête nue.

Je ne parlerai pas, je ne penserai rien:
Mais l'amour infïni me montera dans l'âme,
et j'ïrai loin, bien loin, comme un bohémien,
par la Nature, -- heureux comme avec une femme.
Arthur Rimbaud

2 comments:

Jeanette said...

Ja, daar begrijpen wij natuurlijk helemaal niets van ;-).

Véronique said...

hier is een vertaling naar het engels

http://wonderingminstrels.blogspot.com/2004/06/sensation-arthur-rimbaud.html